Porte (acrylique sur toile)

Pour la plus récente version de cette page, visitez :www.philippebedard.net

https://www.philippebedard.net/fr/portfolio/200x/porte/

 
© Philippe Bédard / Porte (acrylique sur toile)
 
Porte, Philippe Bédard, décembre 2005. Acrylique sur toile, 30,5 x 40,5 cm, 12 x 16 po. © Philippe Bédard.

J’adore le résultat de cette toile verticale, réalisée à l’acrylique sur toile, un véritable coup de cœur! Les couleurs y sont d’une vibrance éclatante, créant une ambiance captivante. Bien que la photo ci-dessus ne rende pas pleinement justice, il y a beaucoup de lumière sur le mur rouge. En réalité, il doit y avoir huit à dix couches de peinture en transparence pour produire cet effet lumineux saisissant.

La poignée de la porte de ma photo d’inspiration était plutôt européenne, avec seulement une grosse boule en plein milieu de la porte. Avec cette position, ce n’est pas évident de savoir de quel côté ouvre la porte! Étant donné que je n’ai jamais vu ce concept ici au Québec, j’ai fait des heures de recherches en marchant en ville pour trouver un beau modèle pas trop moderne et assez simple pour la dimension sur la toile. C’est en déambulant ici et là dans les rues de Montréal, notamment sur la rue St-Hubert dans le quartier du Plateau Mont-Royal, que j’ai enfin trouvé quelques exemples inspirants et esthétiquement adaptés pour cette oeuvre.

Cette toile évoque une scène paisible et chaleureuse, mettant en vedette une porte résidentielle en bois brun foncé avec des lattes verticales qui confèrent à l’ensemble une texture authentique et intemporelle. Au sommet de la porte, un demi-cercle de fenêtre divisé en quatre morceaux apporte une touche d’élégance et de lumière, créant une harmonie avec la forme également en demi-cercle du haut de la porte. Cette dernière est encadrée par une moulure blanche, qui contraste magnifiquement avec le bois sombre et ajoute une touche de raffinement à la composition.

La poignée de la porte est en laiton ou en cuivre, et sa forme ronde est parfaitement assortie au style et à l’époque de la porte. Juste en dessous de la poignée, un trou est prévu pour la clé, ajoutant une touche de réalisme et de détail à l’ensemble.

Au pied de la porte, une dalle de béton repose sur un trottoir dont le dessous montre les signes du temps qui passe, avec quelques fissures et brisures. Cette imperfection ajoute du caractère à la scène. Dans le joint entre le trottoir en béton et la rue asphaltée, quelques brins d’herbe poussent, apportant une touche de vie à cet environnement urbain.

L’habitation de cette porte est peinte dans un ton rouge orangé, rempli de lumière indirecte qui illumine la toile. Cette teinte chaude crée une atmosphère accueillante et invitante, renforcée par la propriété adjacente peinte en jaune, qui ajoute une note de gaieté et de luminosité à l’ensemble.

Partager cette page :

Voir aussi...